CRESSY ACTUALITES

18 septembre 2018

Vernissage de l'exposition "100 ans de vie à Cressy 1909-2013"

Vernissage de l'exposition "100 ans de vie à Cressy 1909-2013" pour les journées du patrimoine.
Beau moment en compagnie de Guy Mallet, Claude Lecoeur et de Roger Dilard, ancien maire de Cressy, qui nous ont fait l'honneur d'être présent à cette cérémonie. Instant de convivialité et de retrouvailles! 

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes debout et intérieurL’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, table et intérieurL’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et intérieurL’image contient peut-être : une personne ou plus et intérieurL’image contient peut-être : 2 personnes, personnes deboutL’image contient peut-être : Arnaud Dubois, sourit, debout et costumeL’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes assisesL’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout

Posté par cressy-village à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 septembre 2018

Journées du patrimoine à Cressy organisées par l'association Cressy Art et Culture.

 

 

Concert de Marina Haquet dans l'église du village, le samedi 16 septembre 2018, en images... Un moment exceptionnel, plein d'émotions et de grande qualité. 60 personnes dans le public. Merci!

 

 

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises, table et intérieurL’image contient peut-être : 5 personnes, intérieurL’image contient peut-être : 1 personne, assis et intérieurL’image contient peut-être : 6 personnes, dont Arnaud Dubois et Franck Lemarchand, personnes souriantes, personnes debout, costume et intérieur

Posté par cressy-village à 14:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

La fusion Cressy Sevis Auffay.

Certains projets n’ont parfois été définis qu’après la création de la commune nouvelle, plus motivée d’abord par les incitations financières. La commune nouvelle est de fait souvent plutôt une affaire d’élus, alors que sa réussite nécessite d’associer le personnel, la population et les acteurs-clé, au minimum en en faisant un enjeu de campagne municipale. Ici ou là des referendums ont fait échouer une commune nouvelle.

 Les Maires ont peur du référendum.

 

 Anticipé les impacts techniques, fiscaux et financiers, et bien représenté les communes historiques en s’appuyant par exemple sur une charte de bonne conduite définissant le rôle des communes déléguées. Sauf que leurs chartre toujours pas de nouvelles ? Je pense à Cressy, Sevis et Auffay.

 

Je mais en garde, sur les risques de projets à nouveau précipités, avec le retour de la carotte financière, interrompue en 2017 : « On ne prend pas une décision aussi lourde que celle 
de créer une commune nouvelle, uniquement pour résoudre sans effort les problèmes financiers d’une commune (grâce aux dotations), pour une courte période de trois ans qui plus est »
. Attention aussi, en zone rurale, aux risques de perte de proximité, de politisation, de délitement du bénévolat et du lien social, soulignés par des élus et citoyens dont certains commencent à structurer leur opposition, à l’image du Comité de défense des petites communes. Mariage forcé demandant la diffusion la réflexion est essentiel. Comment offrir plus de services ou investir mieux, à coût réduit et sans perdre en proximité et en lien social, notamment sur de vastes territoires ? Pour réussir, il faut satisfaire toutes les conditions requises, et non quelques-une.

Posté par cressy-village à 11:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 septembre 2018

1 er septembre 1944 village de Cressy

 

le 1er septembre 1944, le village de Cressy était officiellement libéré des ennemis, à l'image de toute la région.
Pour ce fait, le monument aux morts de Cressy se pare des couleurs de la France pour se rappeler des noms des Cressois morts pour la France qui ont donné de leur vie pour que notre village soit libéré! Nous regrettons que la Mairie ne pense pas à mettre les drapeaux Français au monument aux morts, pas respect et pour l'histoire de la libération du Village. Il est donc nécessaire de perpétuer le devoir de mémoire, ne jamais oublier le sacrifice de nos soldas et Alliés des résistants pour combattre la dictature et ainsi rétablir une de nos valeurs essentielle LA LIBERTÉ

L’image contient peut-être : ciel et bandes

Posté par cressy-village à 10:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

CARTE. Baisse des dotations de l’État : en Seine-Maritime, votre commune a-t-elle gagné ou perdu de l’argent ?

Voici la carte des dotations de l'Etat entre 2017 et 2018. Contrairement aux dires du maire de Cressy qui a voté la création de la commune nouvelle de Val-de-Scie, la commune de Cressy a vu sa dotation augmenté et non baissé. Par contre, les dotations (somme d'argent versée par l'Etat pour chaque commune) de la commune d'Auffay ont elles baissé. Nous comprenons alors pourquoi le maire d'Auffay tient tant à cette fusion. Nous, Cressois, allons servir à assainir le budget de la commune d'Auffay. Et le maire de Cressy est complice de cela...

 

 

Résultat de recherche d'images pour "Seine-Maritime"

Posté par cressy-village à 08:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]


31 août 2018

DÉMOCRATIE LOCALE EN DANGER : VOTRE MAIRE EST-IL UN DÉMOCRATE?

 

Voici quelques propositions pour le savoir…

Tout d’abord, quelques informations importantes.
Les règles de base sont que les élus délibèrent, décident et que le Maire applique les décisions du conseil municipal. 
Il est évident que le fonctionnement de la commune doit être transparent et que le Maire n’a pas à pratiquer un pouvoir personnel.
Malheureusement, ça ne se vérifie pas toujours dans la pratique.

Les élus ont la possibilité de déléguer certaines de leurs décisions au Maire et aux adjoints, dans des domaines définis par la loi, après avoir pris une délibération afin de  leur donner des « délégations de pouvoir » spécifiques. 
Ce sera l’objet d’une délibération en réunion du conseil municipal.
En pratique, cette décision se prendra aussitôt que le Maire a été élu, pour des raisons d‘efficacité de fonctionnement, de réponse à des décisions urgentes.
Toutes ces décisions prises alors en « délégation de pouvoir » seront appelées des « décisions du Maire ».
Elles seront consultables aussitôt prises, comme les « arrêtés municipaux » dans un registre ouvert au public en Mairie et envoyées au Préfet au plus tôt pour contrôle de l‘autorité de tutelle. La date de cet envoi devra figurer sur la décision.
On retrouvera ces « décisions du Maire », lors du conseil municipal en lecture aux élus pour information et validation, celles-ci ne faisant pas partie de l‘ordre du jour, sans débat, généralement lues par le Maire en fin de réunion du conseil municipal.
Comme je vous le disais précédemment, la règle de base affirme que les élus doivent délibérer et le Maire appliquer les décisions des élus.
Dans ce cas, concernant les « décisions du Maire », on constate que la règle est inversée.
Le Maire décide et les élus valident des décisions prises dont pour la plupart il est impossible de revenir en arrière, les élus n’ayant qu’un rôle de contrôle à postériori.
Un certain nombre de Maires profitent de ces « décisions du Maire » pour développer leur « pouvoir personnel » et pour dissimuler des pans entiers du fonctionnement de la commune aux élus, à l’autorité de tutelle et aux citoyens.
A noter que le recours pour les « décisions du Maire » est de 2 mois. 
Dépassé ce délai, le recours auprès du tribunal administratif sera impossible.
Il arrivera même que la réunion du conseil municipal validant cette décision soit proposée au delà des deux mois autorisant le recours, en toute légalité, la périodicité des réunions obligatoires du conseil municipal étant trimestrielles. 
C’est donc en particulier en analysant  les « décisions du Maire » et leur validation, leur publicité que l’on pourra évaluer la qualité de la démocratie communale.
Voici quelques recettes employées par certains Maires pratiquant  les « excès de pouvoir », pour limiter les informations légales, finalement pour rendre quasi secrètes ces « décisions du Maire » et développer leur pouvoir personnel dans la commune.
* Ne pas inscrire les « décisions du maire » en compte rendu du conseil municipal, document devant être affichée en Mairie.
*
Ne pas les lire en conseil municipal. 
La lecture publique des « décisions du Maire » n’est pas obligatoire si les élus ont reçu préalablement une note les précisant, mais par respect des personnes qui se sont déplacées à la réunion du conseil municipal, il n’est pas interdit de transgresser ce droit autorisant de ne pas les lire, surtout si le Maire n’a rien à cacher.
Rien n’interdit à un Maire de développer plus de démocratie dans sa commune! 
Elles devraient légalement se trouver dans le procès verbal, document fourni aux élus.
Dans ce cas, les administrés ne seront jamais informés de ces décisions s’ils ne les ont pas consultées en Mairie, dans le délai de 2 mois suivant la « décision du Maire ».
* Ne pas les présenter au conseil municipal dans le délai de 2 mois de délai de recours en sautant une réunion de conseil municipal.
* faire en sorte que la réunion du conseil municipal se passe après le délai de recours légal.  
* Ne pas accompagner cette décision d’une « note de synthèse » appropriée, préconisée par la loi, en les validant auprès du conseil municipal, ce qui est une obligation dans certains cas, en particulier pour tout ce qui concerne les décisions de justice (décision d‘ester, paiement règlements d‘avocats, etc).
* minimiser les informations contenues dans la « décision du Maire ». 
Par
 exemple, concernant une affaire de justice, on trouvera le nom de l’affaire, le nom de l’avocat, un titre minimum non informatif et aucune information de plus, aucune information sur le fond. Ceci permettra entre autres la confusion totales des affaires entre elles concernant la même personne ou entités ayant plusieurs différends avec la commune et une censure totale des affaires de justice, des décisions de justice clôturées, aux élus, à l‘autorité de tutelle et des citoyens.
* Ne pas inscrire certaines « décisions du Maire » à l’ordre du jour de la convocation du conseil municipal, pourtant obligatoires, comme celles concernant les affaires de justice.
* Censure des questions posées par les élus, leurs commentaires, certaines réponses du Maire dans le procés verbal de la réunion du conseil municipal.
* Dans le même ordre d’idée, censure des « questions orales » dans le procès verbal .
Une question orale est une intervention non décidée par le Maire à l’ordre du jour de la réunion du conseil municipal, à l’initiative d’un élu ou posée par un élu à la demande d’un administré.
* filtrage par le Maire, exigé à ses employés municipaux pour connaître les personnes curieuses et avoir une trace concernant les demandes de copies des documents officiels que vous avez demandés.
Dans ce cas, les employés ne seront pas autorisés à vous fournir les copies de ces documents, sauf par la solution d’un écrit officiel de votre part.

Conclusions:

 la lecture des « décision du Maire » sont d’un très grand intérêt car étant de son unique initiative, parfois difficilement contrôlables, difficilement contestables par les élus et les citoyens et que celles-ci sont d’une information légale relativement discrètes, voir parfois pratiquement totalement secrètes, le Maire abusant délibérément de ses pouvoirs en matière d‘information légales.
J’invite donc les « citoyens vigilants » à suivre ces « décisions du Maire » à leur source, c’est-à-dire en Mairie, par une consultation systématique, mensuelle du registre approprié et de les suivre en réunion du conseil municipal pour vérifier que le Maire applique correctement les règles démocratiques légales de communication auprès de ses élus, de l’autorité de tutelle et des citoyens.
Pour contrôler le fonctionnement démocratique de la commune, il sera très utile de demander aussi au Maire les copies des « décisions du Maire » ainsi que les procès verbaux et l’ensemble des notes de synthèses produites aux élus pour les réunions de conseil municipal.
Tout ce qui est présenté aux élus est consultable par les citoyens. 
L’enregistrement des réunions du conseil municipal, très utile, pratique est légal.
Au passage, je déplore que les contenus des documents de justice produits par les communes et les avocats, comme les mémoires, les consultations d’avocat, soient considérés comme des documents privés du Maire et non publics, non produits aux élus, ce qui limite fortement le contrôle de l‘activité judiciaire communale, permet des excès de pouvoir, des plaintes inappropriées auprès des tribunaux, des harcèlements administratifs et judiciaires, ces décisions étant pour la plupart à la seule initiative du Maire et les frais d’avocats à la charge des administrés. 

Ce texte est en réaction à du vécu.

Jean-Pierre Choquer

Posté par cressy-village à 13:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 août 2018

«Les Français sont nostalgiques de la vie de village»

Parce que chacun de ces villages a son Histoire, son authencité, son art de vivre et son aventure humaine qui lui est propre. C’est en cela qu’il sont tous très différents! Il y a un vrai dépaysement dans chacun d’entre eux, qui nous montre les différents visages du terroir français.  Cela peut paraître bête, mais leur point commun réside justement dans leurs différences! Ils ont une identité forte, qu’ils veulent transmettre est aussi garder. C’est cela qui me touche et qui me passionne. Ils sont désireux de perpétuer des idées, un savoir-faire, et s’ouvrir aux gens. Leur donner envie.

 

Malheureusement, des villages français fusionnent perde leurs identités .  Notres village Cressy seras plus "enfin peux etre en 2019".

Posté par cressy-village à 10:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 août 2018

Journées du Patrimoine Dimanche 16 septembre 2018

L’image contient peut-être : 1 personne, debout, costume et plein air

Venez découvrir l'exposition "100 ANS DE VIE A CRESSY" dans la salle Jean Planage, de 9h à 17h30. 
Emotions et souvenirs garantis!

VERNISSAGE DE L'EXPOSITION A 11H30

 

L’image contient peut-être : ciel, nuage, arbre, plante, plein air et nature

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, arbre, costume, mariage, plein air et nature

Posté par cressy-village à 07:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 août 2018

SEANCE DU 9 JUILLET 2018 A 20H00

SEANCE DU 9 JUILLET 2018 A 20H00 Secrétaire de séance : Anne GOSSE AFFICHÉ LE : 16/07/2018 RETIRÉ LE : 02/08/2018 Etaient présents : Marc PETIT, Maire de Cressy, Françoise BOUDIN, Dominique PREVOST, Anne GOSSE, Michel ANTIL, Audrey NAVARRE, Stéphane THIERRY lesquels forment la majorité des membres en exercice et peuvent valablement délibérer en exécution de l’article 2121-17 du CGCT.

 

Absents excusés : Elise THIELEMANS, Clément PINCHON.  EXCUSES MAIS J'en doute et aucun pouvoir BIZARREMENT  ....

 

 

 

 

Posté par cressy-village à 11:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 août 2018

Aucun texte alternatif disponible.

Posté par cressy-village à 15:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]