CRESSY ACTUALITES

21 juillet 2018

COLLECTIF « PAS TOUCHE A MON VILLAGE »

COLLECTIF « PAS TOUCHE A MON VILLAGE »

Communiqué

 

Chères Cressoises, chers Cressois,

 

Comme vous le savez sûrement, le conseil municipal réduit de Cressy a voté le 25 juin dernier en faveur de la création de la commune nouvelle Val-de-Scie, et de la disparition de la commune de Cressy (6 POUR – 1 CONTRE – 2 ABSTENTIONS)

 

Dans ce même temps, un courrier a été envoyé à la Préfète de Seine-Maritime, au nom du collectif, lui demandant de ne pas valider la décision du conseil municipal.

-          ETAPE  1 REUSSIE :  Courrier envoyer en prefecture de Rouen  

 

Des membres du collectif sont ensuite passés parmi vous afin que vous signiez la pétition demandant l’organisation d’un referendum. Rien de plus normal que les habitants de Cressy puissent s’exprimer eux-mêmes sur l’avenir de leur village. Monsieur le Maire de Cressy a été « élu démocratiquement » comme il le souligne, c’est un fait ! Mais cela signifie "La démocratie, c'est l'oppression du peuple par le peuple."

Nous n’avons hélas pu voir tous les habitants, mais nous avons recueilli

125 signatures !

Nous vous remercions chaleureusement pour votre soutien et votre accueil.

 

-          ETAPE 2 (en attente) : début juillet, un courrier a été adressé à la Préfète de Seine-Maritime et au tribunal administratif de Rouen, demandant l’organisation d’un referendum. Ce courrier fut envoyé accompagné des 125 signatures de la pétition.

 

Dans l’attente des décisions prises par ces deux instances, nous vous tiendrons informés des suites…

 

En vous remerciant encore de votre active collaboration.

Ensemble nous pouvons conserver l’intégrité de notre bien commun : CRESSY

 

Vive CRESSY ! Vive les Cressoises et les Cressois !

Posté par cressy-village à 17:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 juillet 2018

Les Cressois ont perdu leurs cloches

Les Cressois ont perdu leurs cloches. Depuis le 15 juillet, jour où les cloches ont voltigé à 22h23, sur ordre du maire, et qui en passant a réveillé les habitants dans leur sommeil, Louise et Henriette ne sonnent plus à 7h,à 12h ni à 19h. Les Cressois sont perdus car leurs repères chantant a disparu de leurs oreilles fines.
Louise et Henriette se sont elles envolées définitivement, car depuis 5 jours c'est le silence total. Que c'est triste!

Posté par cressy-village à 18:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juillet 2018

Dame Blanche peu de temps après l'article du Mercredi 18/07/2018

LE HASARD FAIT BIEN LES CHOSES

 

En réfléchissant à cette question je me suis rendu compte que les gens prenne le hasard évidemment comme quelque chose hors de leur contrôle et que hasard veut bien souvent dire coïncidence.

Comme le mot "hasard" vient d'une époque lointaine selon la compréhension des choses de cette époque, il serait bien de redéfinir les termes pour mieux comprendre ce que ce mot veut dire.

Comme dans le film " Heureux Hasard " il semble bien que le hasard est une série de coïncidence mélangé de destin.

On a tous entendu l'expression: " Je suis tombé dessus par hasard " en parlant d’une chose ou d’une personne. Le mot ici invoque encore une fois quelque chose qui vient par hasard par coïncidence.

Une coïncidence est un synchronisme, c’est-à-dire quelque chose qui arrive en même temps ou par association.  C’est la loi de l’attraction ou la loi du pareil.

Par exemple vous pensez à quelque' un et elle vous téléphone 10 secondes après. Vous voyez et entendez des chiffres 11 partout.

Vous pensez à quelque chose et elle se produit quand vous vous en attendez le moins. Tout cela nous ramène à la loi de l’attraction ou simplement dit nous attirons ce que nous sommes ce qui inclut nos pensées et émotions.

Ce qu’il faut savoir de cela c'est que nous n’attirons pas seulement ce que l'on veut mais aussi ce l’on ne veut pas.

Par exemple nous tombons face à face avec quelqu'un que l’on n'aime pas (probablement que l'on a pensé à cette personne ou que l'on a du ressentiment pour elle ou lui). Donc l’idée général c’est que l’on crée c'est coïncidence par nos pensées.

Par contre la raison pour laquelle on a souvent l'impression que cela ne vient pas de nous c’est que l’on ne crée pas les détails de cette coïncidence.

Pour vous donner un exemple concret disons qu’une personne veut rencontrer la personne de ces rêves elle peut par tous les moyens chercher cette personne sans succès.

Du moment qu’elle lâche prise elle peut faire connaissance de cette personne en faisant ces emplettes au Super C. La personne dira que cela est pure "hasard" ou "coïncidence" car elle n’avait pas prévue une rencontre dans ces lieux. Mais ce qu’il faut comprendre c’est que son intention était de rencontré une personne.

Donc l’intention était lancée. Le reste ce fait en temps et lieux par la loi de l’attraction ou de la création peu importe les termes.

C’est un peu comme aller à la pèche, on lance notre ligne et on laisse venir les poissons. On ne va pas dans l’eau pour diriger les poissons on la laisse venir à nous.

Cet exemple n’est pas la meilleur car il est difficile d’expliquer comment ce processus ce fait par contre cela se réalise toujours.

Posté par cressy-village à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juillet 2018

La rue de la Dame Blanche est sans doute la plus vieille rue de Cressy.

En effet, au 19ème siècle la D296 passant aujourd'hui dans le centre du village, n'existait pas encore. La rue de la Dame Blanche jadis appelée la Grande Rue, était alors l'axe principal de Cressy, reliant ainsi Saint-Hellier à Auffay.
Mais d'où vient le nom de cette rue?
Non pas de la légendaire Dame Blanche qui hanterait les maisons de cette rue, mais du fait de la présence d'un oratoire renfermant une statue toute blanche de Notre-Dame.


Enfin cette "Grande Rue" garde en elle des souvenirs que nous pourrions lui envier. Elle vit passer bien des gens et pas des moindres car, en son long, vivait Jean Hurpin et son célèbre rucher, puis en des temps plus anciens, l'entrée principale de l'ancien prieuré donnait sur cette rue.

La rue de la Dame Blanche est donc l'une des rues de Cressy qui a encore beaucoup de charme et d'authenticité, et qui sait très bien s'adapter à notre temps!


dame-blanche.jpg
 

 

 

Quand vous allez vous promener chercher bien la DAME BLANCHE ! Aucun entretien de la Mairie...

Posté par cressy-village à 08:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2018

125

125 signatures contre ce projet fou

 

SAUVONS NOTRE VILLAGE DE CRESSY 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "CONTRE LA FUSION DES COMMUNES" HEU DONC NON MERCI 

 

MERCI A TOUS

Posté par cressy-village à 16:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 juillet 2018

10 réserves d’eau pour la défense d'incendie au prix unitaire de 25 000 € soit un coût total de 250 000 pour CRESSY

Près de Forges-les-Eaux, une cuve incendie de 120 m3 installée dans le centre du village
La commune de Mesnil-Mauger s'est mise en conformité avec la législation. Aujourd'hui, elle peut répondre à un éventuel besoin des soldats du feu grâce à une cuve d'eau de 120 m3.
Publié le 3 Août 17 à 8:04

La citerne incendie assure la sécurité du village. (©L’Eclaireur-La Depêche)
« Dans la commune, la pression d’eau n’est pas suffisante. Les sapeurs-pompiers et la préfecture, nous ont demandé de palier à ce manque. Il y a bien des bornes incendies, mais elles sont trop éloignées », explique le maire de Mesnil-Mauger, Claude Lefevbre.

La lutte contre l’incendie s’inscrit dans le cadre des pouvoirs de police administrative du maire qui doit ainsi s’assurer de l’existence et de la suffisance des moyens à mettre en œuvre dans sa commune si besoin. « Il était important pour nous de respecter les normes car nous avons une salle des fêtes qui est souvent louée, et une école. Si nous ne respections pas la législation, les services compétents auraient pu demander leur fermeture ».

Dispositif subventionné à 80 %
Sur ce chantier, la commune a fait appel au bureau d’études BET ingénierie du pays de Bray basée à Mesnières-en-Bray. Son responsable, Philippe Caron, détaille :

Le coût de l’opération se monte à 65 000 €. Le dossier a été subventionné à 80 %. Le Département, la Communauté de communes et l’État via la Dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR) y participent

Une cuve incendie de 120 m3
Jeudi 20 juillet, la société EBTP de Blangy-sur-Bresle était à pied d’œuvre pour installer la cuve d’une capacité 120 m3. Grâce à ce volume, la commune peut répondre à un éventuel besoin des soldats du feu.

La citerne de réserve incendie a été installée dans le centre de Mesnil-Mauger, à côté de l’église. Mais auparavant, il aura fallu trois jours pour creuser la fosse de 30 m de long sur 5 m de largeur et 4 m de profondeur.

« Nous avons dû demander un droit de passage aux propriétaires et locaux des terrains privés tout proche afin d’y stocker du matériel et de la terre. Les locataires et les propriétaires des terrains ont accepté tout de suite. Ce qui nous a facilité la tâche », explique Claude Lefevbre.

La sécurité incendie sur l’ensemble du village est aujourd’hui assurée. La borne incendie sera installée à proximité de la cuve. Les arbres déracinés pour installer la cuve doivent être replantés. « J’espère qu’ils repousseront bien. Nous y tenons. Chacun d’eux représente la naissance d’un enfant », note l’édile.

Et pour rendre le lieu agréable, un boulodrome pourra y être installé à l’avenir.

Posté par cressy-village à 17:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juillet 2018

MAIS ... HEU DONC....

Résultat de recherche d'images pour "menteur hypocrite manipulateur"

Posté par cressy-village à 13:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juillet 2018

des opposants réclament un référendum

 

Publié 01/07/2018 21:17

 

  1. Paris Normandie
Mise à jour 01/07/2018 21:17

Cressy : le projet de commune nouvelle adopté en conseil municipal, mais des opposants réclament un référendum

 

La réunion du conseil municipal de Cressy convoqué pour décider de la création de la commune nouvelle s’est tenue sur fond de tensions et en présence d’une trentaine d’habitants opposés au projet.

Sur le parvis de la mairie, les membres du collectif pour ce refus ont expliqué leurs critiques sur le projet avant la tenue de la réunion.

Cropus, pas partant...

Le maire, Marc Petit, a ouvert la séance par une présentation de l’historique du projet : « Nous avons commencé à en parler en 2016. Une première réunion s’est tenue avec les communes de Cropus, Cressy, Sévis et Auffay. Après la désignation du cabinet de conseil Sémaphores pour monter l’étude, une autre réunion pour discuter du budget s’est tenue le 21 juin 2017. Le maire de Cropus, partant pour ce projet, n’a pas été suivi par son conseil municipal. Au point de vue de la fiscalité, la commune de Cropus n’est pas avantagée. »

Et de poursuivre : « En contrepartie, les premiers investissements seront réalisés dans notre commune... Le 3 avril de cette année, une réunion avec le préfet a permis d’appréhender l’aspect fiscal. Ce projet est mûrement réfléchi. Le vote se déroulera à bulletin secret pour n’influencer personne ».

Le maire a ensuite détaillé la ligne du budget de la commune : la dotation forfaitaire des communes, composante de la dotation globale de fonctionnement (DGF), étant la principale dotation de l’État aux collectivités locales. Elle est essentiellement basée sur les critères de la population et de la superficie.

Marc Petit a attiré l’attention sur un point : « De 2012 à 2015, cette dotation est restée stable. Depuis, une diminution est à noter. L’an dernier elle était de 185 000 €, et cette année de 164 000  ».

Le projet de charte part du constat que les communes d’Auffay, Cressy et Sévis appartiennent au même bassin de vie et d’emplois. Elles sont de la même com’com.

Le maire ajoutant : « La charte que nous construisons a pour but de rappeler l’esprit qui anime les élus fondateurs ainsi que les principes fondamentaux qui régissent le fonctionnement de la commune nouvelle et ses relations avec les communes constituées en communes déléguées. Ainsi, on conservera l’identité de chaque commune fondatrice, pour préserver son cadre de vie et assurer une représentation équitable de chacun au sein de la commune nouvelle ».

Actuellement, le nombre de conseillers est de 39 conseillers municipaux et passera, lors des prochaines élections à 27, avec l’organisation suivante : un maire de la nouvelle commune et trois maires délégués à Auffay, à Cressy et à Sévis.

Venait le moment de passer au vote. Sur les neuf votants, six sont pour, un est contre et deux s’abstiennent. Le projet est donc accepté.

Avant la levée de séance, devenue houleuse car les habitants souhaitaient prendre la parole avec impatience, le maire a lancé une dernière mise au point : « C’est un projet de territoire. Cressy restera Cressy. Je n’ai pas l’impression d’avoir saboté la commune. Je sens de l’agressivité chez certaines personnes. Avant la séance, je me suis fait insulter... Je ne tiens pas à ce que cette situation se reproduise ».

Pourquoi pas un référendum ?

Puis se voulant pédagogue, il ajoute : « Certaines dépenses coûteuses comme les réserves d’eau pour la défense incendie bloquent les demandes de permis de construire. Dix réserves sont nécessaires sur la commune, au prix unitaire de 25 000 € soit un coût total de 250 000 € que la commune ne pourrait supporter ».

Au moment de lever la séance, certaines voix se sont encore élevées : « Pourquoi ne pas avoir organisé un référendum ? La plupart des habitants sont contre. Sur les personnes votantes, deux personnes n’habitent pas la commune. Où est la démocratie ? Pourquoi avoir caché ce projet jusqu’alors ? »

Réponse du maire : « Ce projet a été présenté en janvier 2017. Je n’ai pas eu de pétitions sur mon bureau, à ce moment-là. J’ai été élu démocratiquement ! »

Arnaud Dubois, membres du collectif, a réclamé un référendum, ajoutant : « A la fête de la musique, nous avons encore récolté un bon nombre de signatures contre ce projet... »

Posté par cressy-village à 10:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 juin 2018

LA MAIRIE DE CRESSY VEND LA MARIANNE

L’image contient peut-être : une personne ou plus

Posté par cressy-village à 08:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Heu Donc

Vue la protestation du SAMEDI 16 JUIN 2018 HEU DONC (LE Maire) a quand même fais le projet Heu Donc ce fous des CITOYENS De CRESSY

 

 

Vue la protestation du SAMEDI 16 JUIN 2018 HEU DONC (LE Maire) a quand même fais le projet Heu Donc ce fous des CITOYENS De CRESSY

– 1 ère adjointe : Elle attend le compte-rendu pour étudier la faisabilité du projet.

 ·– 3 ème adjointe : Elle émet également certaines réserves pour le projet.

  • · Ml.A – Conseiller Municipal : Il pense qu’il faut demander l’avis à la population, donc attendre les réunions publiques.
  • · G.P– Conseiller Municipal : Il émet également certaines réserves suite aux réunions du 22 février 2018. En effet, il tient à préciser qu’il s’agit d’une étude. Or, lors des ateliers du 22 février, son sentiment est que tout le monde a parlé de la commune nouvelle, comme-ci c’était déjà fait comme par exemple choisir le nom de la commune nouvelle. Pour lui, la réflexion menée lors de cette rencontre a été trop loi

 

  • · S .T- Conseiller Municipal : dodo

- · A.N – Conseillère Municipale : heu hihihi

 

Monsieur Le Maire, reprend la parole et précise que la décision finale pour le projet de la commune nouvelle Auffay/Cressy/Sevis se fera après la consultation auprès de la population lors de la réunion publique de CRESSY.

Posté par cressy-village à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]