le Réveil de Neufchatel
Publié le 14 Fév 18 à 8:31

(Bizarrement nous avons en plus les enjeux des fusions ?) vivement qu’Auffay reprennent les écoles du SIVOS pour éviter les problèmes d’impayés et de discipline.


Beaumont-le-Hareng, Cressy, La Crique, Sévis. Le Sivos en proie à des difficultés financières et disciplinaires

Les vœux du Sivos BCCS (Beaumont-le-Hareng, Cressy, La Crique, Sévis) ont permis de faire le point sur : des impayés pour la cantine et le car, ainsi qu'un problème de discipline.
Les vœux du Sivos (Syndicat intercommunal à vocations scolaire) Beaumont-le-Hareng, Cressy, La Crique et Sévis (Seine-Maritime) ont permis de faire le point sur plusieurs problèmes d’impayés notamment. Certains soucis de discipline restent à régler.
Impayés pour le car
Le Sivos maintient la régie transport, avec un paiement de la carte en début d’année scolaire. Le prépaiement a dû être mis en œuvre devant le nombre d’impayés. Cela représente un déficit important pour le Sivos.
Impayés à la cantine
À cela s’ajoutent les impayés de cantine qui s’élèvent à 14 667 €. Patrice Auvray, président du Sivos, souligne : « Les parents redevables ne semblent pas prendre la mesure de ces impayés. En cas de difficultés financières, séparation, perte d’emploi, il y a toujours une solution : paiement en plusieurs fois, échéancier, prélèvement sur salaire ou aide de la CAF etc ».
À la cantine. Des problèmes de discipline
Le comportement de certains élèves rend ce temps de repas, qui devrait être un temps de pause, difficile pour les adultes en charge.
Une enseignante a eu des soucis de santé. Le système de remplacement de l’Éducation nationale fait que plusieurs remplaçants se sont succédé, apportant un climat perturbant pour les enfants. Certains sont de ce fait plus agités. Il y a aussi des perturbateurs qui profitent de cette situation. Le président du Sivos et le maire de la commune de Cressy ont dû intervenir à plusieurs reprises pour calmer le jeu.